Archives de
Catégorie : BERTRAND DU GUESCLIN ET CHARLES V

CHARLES V, LE REFORMATEUR

CHARLES V, LE REFORMATEUR

  Les qualités premières d’un chef, avant Charles V, étaient la force corporelle et l’aptitude à la guerre. Un chef était un guerrier et un batailleur à cheval, heaume sur la tête et l’épée au poing. Mais avec Charles V, nous sommes dans le personnage idyllique inverse. Faible et maladif, il administre et gouverne. Il dirige la guerre, il négocie et il intrigue. Il substitue la corruption, la ruse et surtout la patience à la fougue, à la force et…

Lire la suite Lire la suite

1366-1367 BERTRAND DU GUESCLIN ET SES MERCENAIRES EN CASTILLE

1366-1367 BERTRAND DU GUESCLIN ET SES MERCENAIRES EN CASTILLE

La grande armée se rassemble à Saragosse. On se met en route dès les premiers jours de mars 1366. Bertrand du Guesclin demande à Henri Transtamare, demi-frère de Pierre le Cruel, la direction à prendre : – Sire, par où irons-nous au plus vite en Espagne trouver don Pierre qui s’enfuit devant un mouton ou comme un cerf aux bois qui rencontre un bon chien ? – Je connais bien la région, nous allons en premier à Magallon. – Alors allons…

Lire la suite Lire la suite

1365 Bertrand du Guesclin part en Espagne

1365 Bertrand du Guesclin part en Espagne

Charles V et le pape Urbain V cherchent l’homme providentiel qui commandera une expédition en Espagne. Le roi de France avait déjà posé la question à Bertrand. Il sait que les Compagnies lui vouent un grand respect comme chef militaire. Mais en cette année 1365, il est libre mais toujours prisonnier, sur parole, de l’anglais de John Chandos à la défaite d’Auray. Il ne doit participer à aucun combat tant que sa rançon n’est pas intégralement payée. Du Guesclin emprunte…

Lire la suite Lire la suite

DU GUESCLIN AUX SIÈGES DE RENNES ET DE DINAN

DU GUESCLIN AUX SIÈGES DE RENNES ET DE DINAN

Le duc de Lancastre débarque à Brest. Il veut sécuriser la frontière orientale de la Bretagne. Début octobre 1356, il arrive devant Rennes avec 1 000 hommes et 1 500 archers. Il est accompagné de chefs prestigieux comme Robert Knollys, James Audley (premier chevalier de la Jarretière), le comte de Pembrocke, John Hastings (gendre d’Édouard III) et Jean Chandos ( fidèle du Prince Noir, fils d’Édouard III ) et bien sûr Jean de Montfort, un des deux prétendants au duché…

Lire la suite Lire la suite

CHARLES V ET L’EXERCICE DU POUVOIR 2° PARTIE

CHARLES V ET L’EXERCICE DU POUVOIR 2° PARTIE

Aussitôt la guerre déclarée, Hugues de Châtillon, seigneur de Dampierre et de Roullamcourt, grand Maître des Arbalétriers du roi, avec une armée entre dans Abbeville. La ville lui ouvre ses portes. St Valéry sur Somme, le Crotoi, Rue et d’autres places font de même. Tous les anglais sont chassés du comté du Ponthieu. Charles V récompense leur fidélité en leur octroyant plus de privilèges et annonce que le comté sera maintenant inaliénable du domaine de la couronne de France. En même…

Lire la suite Lire la suite

1368, BERTRAND DU GUESCLIN EN PROVENCE

1368, BERTRAND DU GUESCLIN EN PROVENCE

  Bertrand est prisonnier du Prince Noir. Ce dernier ne rentre pas immédiatement à Bordeaux. Afin d’aider Pierre le Cruel, il continue vers le sud en direction de Séville. Bertrand est avec lui. Mais, le Prince Noir sera résigné à rentrer plus tôt que prévu. En effet, Pierre ne donne pas un centime d’argent après sa victoire à Najera, son armée est décimée par la dysenterie et la famine s’installe dangereusement car les territoires traversés sont dévastés par le premier…

Lire la suite Lire la suite

CHARLES V – EXERCICE DU POUVOIR- 1° PARTIE

CHARLES V – EXERCICE DU POUVOIR- 1° PARTIE

1369 la reprise de la guerre avec les anglais Charles V, toujours obnubilé par le traité de Brétigny de 1360, «  la déshonorable paix » comme on l’appelait, ne renonce pas à récupérer toutes les terres perdues par son père, Jean II. Après l’escapade du Prince Noir, prince de Galles et de Guyenne, en Espagne, les caisses sont vides. En effet, il s’est fait berner par le roi de Castille Pierre I° le Cruel. Maintenant il faut lever un impôt pour…

Lire la suite Lire la suite

1364: BERTRAND ENTRE LA GLOIRE A COCHEREL ET LE DÉSASTRE A AURAY

1364: BERTRAND ENTRE LA GLOIRE A COCHEREL ET LE DÉSASTRE A AURAY

Image: la bataille de Cocherel L’année commence plutôt bien pour Bertrand. Jean II Le Bon est mort. Son fils Charles devient le roi de France sous le nom de Charles V Le Sage. Venant après deux rois ridiculisés chacun par un désastre, Crécy et Poitiers, sans oublier celui de l’Écluse pour Philippe VI, Charles est un roi bureaucrate et savant. C’est loin d’être un militaire dans l’âme. Pourtant, il se révèlera un excellent tacticien lors de la reconquête de la…

Lire la suite Lire la suite

1364 – 1368 LE ROYAUME DE FRANCE EN DANGER

1364 – 1368 LE ROYAUME DE FRANCE EN DANGER

Jean II est mort et Etienne Marcel a été assassiné par les parisiens. Charles V est, maintenant, roi d’une France mais d’une France éclatée. Plusieurs lourdes affaires plombent le début de son règne. A 18 ans, lors de l’emprisonnement de son père, il a eu tous les soucis du monde et maintenant, il doit reconstruire un pays. Est ce que la chance va lui sourire ? Traitons les problèmes un par un. 1° Que faire de tous ces mercenaires ? Après le…

Lire la suite Lire la suite

BERTRAND DU GUESCLIN ET LES FEMMES

BERTRAND DU GUESCLIN ET LES FEMMES

Dés sa naissance, il est rejeté par ses parents qui le souhaitaient « mort ou noyé » d’après Froissart. En effet, il est laid. Et pourtant, il se maria deux fois et eut deux maîtresses une, connue en Castille et une, par supposition, en Normandie.  Eh oui, il est laid ! Il fera même rajouter sur son blason une devise personnelle: « Le courage donne ce que la beauté refuse ». Il sait qu’il n’est aimé des femmes que pour son rang dans la société…

Lire la suite Lire la suite