Archives de
Catégorie : BERTRAND DU GUESCLIN ET CHARLES V

L’ANNÉE 1364: BERTRAND DU GUESCLIN ENTRE GLOIRE ET DÉSASTRE

L’ANNÉE 1364: BERTRAND DU GUESCLIN ENTRE GLOIRE ET DÉSASTRE

L’année commence plutôt bien pour Bertrand. Jean II Le Bon est mort. Son fils Charles devient le roi de France sous le nom de Charles V Le Sage. Venant après 2 rois ridiculisés chacun par un désastre, Crécy et Poitiers, Charles est un roi bureaucrate et savant. C’est loin d’être un militaire dans l’âme. Il a le teint maladif, un œdème à la main droite l’empêchant de tenir une épée et une fistule à la main gauche. Il mourra à…

Lire la suite Lire la suite

CHARLES V ROI DE FRANCE 1364-1380

CHARLES V ROI DE FRANCE 1364-1380

  Ce n’est pas pour rien qu’il a été surnommé «  le Sage ». A la différence de son père ( Poitiers 1356 ), il réfléchissait, s’interrogeait et pesait le pour et le contre avant de prendre une décision. Ce fut l’un des plus grands rois de notre histoire qui est tombé dans l’oubli comme bien d’autres sauf pour les initiés. Pourtant, il mérite que nous nous arrêtions sur son règne. Les lignes générales – Récupération de presque tous les territoires…

Lire la suite Lire la suite

LA CHUTE ET LA MORT D’ÉTIENNE MARCEL

LA CHUTE ET LA MORT D’ÉTIENNE MARCEL

La guerre est déclarée entre le régent et Étienne Marcel. Pendant que le régent prenait Montereau, un de ses fidèles, Jean de Noyer, comte de Joigny, s’emparait du marché de Meaux au nez et à la barbe du maire de la ville qui s’apprêtait à livrer le fort à Étienne Marcel. Maintenant, la route de l’est de Paris est aux mains du régent. En représailles, Étienne Marcel force les portes du palais du Louvre. Il s’empare de l’artillerie et tout…

Lire la suite Lire la suite

DU GUESCLIN, CAPITAINE DE PONTORSON ENTRE NORMANDIE ET BRETAGNE

DU GUESCLIN, CAPITAINE DE PONTORSON ENTRE NORMANDIE ET BRETAGNE

Les exploits du siège de Rennes, en 1357, ne passent pas inaperçu auprès de Charles de Blois et du dauphin Charles. Bertrand Du Guesclin est récompensé pour sa bravoure. Charles de Blois le fait chevalier. Il lui confère la seigneurie de la Roche-Derrien. Grâce à ce don, Bertrand augmente son rang dans la noblesse bretonne et son train de vie, bien sûr. Une amitié solide liera ces 2 hommes jusqu’à la mort du duc le 29 septembre 1364 à la…

Lire la suite Lire la suite

1358, LA DERNIÈRE ANNÉE DIFFICILE POUR CHARLES

1358, LA DERNIÈRE ANNÉE DIFFICILE POUR CHARLES

Charles face aux États Généraux L’ordonnance de 1357 est publiée. Mais Jean II est toujours roi de France malgré son emprisonnement à Bordeaux puis à Londres. Il s’oppose vivement à cette disposition. Il envoie à Paris 3 de ses proches : Jean d’Artois, comte d’Eu, Guillaume de Melun, archevêque de Sens et son frère, le comte Tancarville. Ils ont pour mission d’interdire la levée de l’impôt et la réunion des États Généraux mis en place par son fils. En fait,…

Lire la suite Lire la suite

Bertrand Du Guesclin sort de l’ombre

Bertrand Du Guesclin sort de l’ombre

  En 1353, Bertrand Du Guesclin est écuyer du Roi de France. Les techniques de guerre sont pleine évolution. Entre tradition et innovation Du Guesclin sera le trait d’union entre la chevalerie – loyauté, générosité et valeur – et le chef de bande – ruse, cruauté et férocité -. Avec lui, les règles de la chevalerie, l’ost féodale, font place à l’efficacité et la réussite. Durant cette période, il côtoiera aussi bien le Roi d’Angleterre que les pires brigands des…

Lire la suite Lire la suite

ADOLESCENCE DE BERTRAND DU GUESCLIN

ADOLESCENCE DE BERTRAND DU GUESCLIN

Bonjour à toutes et à tous, Au préalable, je voulais vous dire que j’ai beaucoup publié dans Facebook sur la période de la guerre de cent ans depuis plusieurs mois. Mais, je ne dois pas oublié que le personnage principal de mon blog est Bertrand Du Guesclin. Si vous souhaitez me suivre cela vous prendra un peu de temps car je ne peux pas développer une vie de cet homme en une publication. Avant d’ouvrir mon blog, j’ai beaucoup lu…

Lire la suite Lire la suite

1364, ENTRE GLOIRE ET DÉSASTRE POUR DU GUESCLIN

1364, ENTRE GLOIRE ET DÉSASTRE POUR DU GUESCLIN

L’année commence plutôt bien pour Bertrand. Jean II Le Bon est mort. Son fils Charles devient le roi de France sous le nom de Charles V Le Sage. Venant après 2 rois ridiculisés chacun par un désastre, Crécy et Poitiers, Charles est un roi bureaucrate et savant. C’est loin d’être un militaire dans l’âme. Il a le teint maladif, un œdème à la main droite l’empêchant de tenir une épée et une fistule à la main gauche. Il mourra à…

Lire la suite Lire la suite

LE RETOUR DU ROI JEAN II

LE RETOUR DU ROI JEAN II

Image : le retour du roi Jean II Depuis 1356, année de son emprisonnement, Jean II s’aperçoit que la France a bien changé et la royauté avec. Il y a un vent d’indépendance autour du roi. En effet, Charles a pris trop de responsabilités qui ne sont pas les siennes et nuit à son père. Jean, son deuxième fils, rechigne à être otage à la place de son père. Quant à Louis, dont les fiançailles étaient prévues avec une princesse…

Lire la suite Lire la suite

DU GUESCLIN : LES PRISES DE MANTES ET MEULAN

DU GUESCLIN : LES PRISES DE MANTES ET MEULAN

  Les rapports entre la France, l’Angleterre, la Bretagne et la Navarre sont toujours aussi ambigus pendant l’hiver 1363-1364. Par tous les traités (Brétigny, Melun ou La Lande d’Evran) en cours, la paix est toute relative. Chacun attend une erreur de l’autre pour reprendre la guerre. Il y en a un qui intrigue plus que les autres : Charles Le Mauvais, roi de Navarre. Il veut toujours faire payer ses humiliations au roi de France. Au printemps 1364, la reprise de…

Lire la suite Lire la suite