LOUIS I° DUC D’ORLÉANS, FRÈRE DE CHARLES VI

LOUIS I° DUC D’ORLÉANS, FRÈRE DE CHARLES VI

Louis Ier d’Orléans, né le à Paris et mort assassiné dans la même ville le , est un prince de la maison capétienne de Valois, duc d’Orléans et frère cadet du roi Charles VI. Il participe au conseil de régence du royaume de France pour suppléer son aîné atteint de démence. Louis est assassiné en 1407 sur ordre de son cousin Jean sans Peur, duc de Bourgogne.

En tant que fondateur de la deuxième maison d’Orléans, le duc Louis Ier d’Orléans est le grand-père du roi Louis XII ainsi que l’arrière-grand-père du roi François Ier, ce dernier étant issu de la branche cadette des comtes d’Angoulême.

Il épouse en 1389 Valentine Visconti (1368 † 1408), fille de Jean-Galéas Visconti, seigneur de Milan, et d’Isabelle de France. La procuration de Charles VI pour la négociation de ce mariage date du . Ce mariage sera à l’origine des prétentions des rois de France Louis XII et François Ier sur le duché de Milan.

Voyant le pouvoir lui échapper, le duc de Bourgogne franchit le pas. Le 23 novembre 1407, sous la conduite de Raoul d’Anquetonville, embusqué dans une hôtellerie à l’image de Notre-Dame qui se serait trouvée au no 47 rue des Francs-Bourgeois à Paris, au débouché de l’impasse des Arbalétriers, il fait assassiner son cousin qui se rendait à l’hôtel Saint-Pol, où le valet du roi Thomas de Courteheuse lui avait fait croire que le roi Charles VI l’attendait, avant qu’il n’atteigne la porte Barbette sise au droit du no 50 de la rue Vieille-du-Temple2, alors que Louis venait de rendre visite à la reine Isabeau de Bavière à l’hôtel Barbette. Ce meurtre provoque la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons.

Jean sans Peur est discrédité par cet acte et le parti d’Orléans est soutenu par les ducs de Berry, de Bretagne et de Bourbon pour former le parti des Armagnacs, à la ligue de Gien (du nom de Bernard VII d’Armagnac, comte d’Armagnac et beau-père de Charles d’Orléans).

Du fait de sa présumée liaison avec la reine, de nombreuses rumeurs lancées par le parti anglo-bourguignon affirmèrent que Louis d’Orléans était le père génétique de Charles VII. Le duc d’Orléans est, par Charles d’Orléans, l’ancêtre de la branche royale des Valois-Orléans, il est grand-père de Louis XII et, par Jean d’Orléans, arrière-grand-père de François Ier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *