MORT DE BERTRAND DU GUESCLIN

MORT DE BERTRAND DU GUESCLIN

Nous avons vu lors de ma dernière publication sur Bertrand du Guesclin 1378 – 1379 qu’il était toujours connétable de France, mais que ces amis bretons, l’avaient abandonné. Aujourd’hui encore, on le traite de lâche. Une statue de 2,3 m et d’un pied de 2,5 tonnes fut dynamitée par les indépendantistes en 1977 et en 1988, restaurée, la statue a été taguée et brisée avec une tentative incendiaire. Alors, ceux qui le dénigrent, connaissaient-ils vraiment son histoire et sa vie…

Lire la suite Lire la suite

PHILIPPE III COMTE D’ÉVREUX ET ROI DE NAVARRE

PHILIPPE III COMTE D’ÉVREUX ET ROI DE NAVARRE

À la mort de son père, Louis d’Évreux, il fut chargé de distribuer l’héritage. Il revint à chacune de ses sœurs, Jeanne, Marie et Marguerite, la somme de sept cents livres de rente et vingt mille livres une fois payées après sa mort. Charles, son frère, reçut six mille livres de rente. Quant à lui, il lui laissa tout le comté Pairie d’Évreux et tout le reste de ses biens. Arbre généalogique des rois et reines de Navarre Étant dans…

Lire la suite Lire la suite

CHARLES V 1379 – 1380

CHARLES V 1379 – 1380

À ma dernière publication sur Bertrand du Guesclin, je vous parlais du problème breton qui a beaucoup entamé le moral d’acier de ce héros. Aujourd’hui, je vais vous raconter les deux dernières années du mentor de Bertrand du Guesclin, le roi Charles V. Je vous parlerai surtout de ses problèmes de santé et, bien sûr, de sa mort dans d’atroces souffrances. Le problème breton, je ne m’étendrai pas sur ce sujet car je l’ai développé lors de ma dernière publication….

Lire la suite Lire la suite

BERTRAND DU GUESCLIN 1378-1379 ET LE PROBLÈME BRETON

BERTRAND DU GUESCLIN 1378-1379 ET LE PROBLÈME BRETON

   Louis I°, duc d’Anjou, apprit que son épouse, Marie de Blois-Châtillon, la fille de la comtesse de Penthièvre allait bientôt accoucher. Il alla à Toulouse avec Bertrand du Guesclin et ses seigneurs. En chemin, il reçut un courrier du roi qui lui demandait de venir à Paris. Accompagné du duc de Sancerre, il rejoignit la capitale.    Charles V assigna le duc de Montfort à comparaître en personne à la Cour des Pairs pour répondre aux accusations du procureur…

Lire la suite Lire la suite

HUGUES X DE LUSIGNAN ET L’AMBITIEUSE ISABELLE D’ANGOULÊME

HUGUES X DE LUSIGNAN ET L’AMBITIEUSE ISABELLE D’ANGOULÊME

Armes Hugues X de Lusignan Lorsque Jean sans Terre succéda à Richard I°, cœur de Lion, en 1199, la seigneurie de Cognac était une possession anglaise. Ce prince anglais se maria avec Isabelle d’Angoulême ou Isabelle Taillefer, après l’avoir volée à Hugues IX de Lusignan, son fiancé. Pour mieux assurer son amitié qui était trop proche du roi de France, Philippe Auguste, il lui promit, pour son fils Hugues X de Lusignan, sa fille Jeanne d’Angleterre avec les seigneuries de…

Lire la suite Lire la suite

ROBERT III D’ARTOIS

ROBERT III D’ARTOIS

Robert III restait le seul survivant mâle de la lignée des Artois. Tous ces ancêtres moururent au combat. Il aurait dû finir comme eux, mais un procès lui enlèvera l’héritage de la maison d’Artois. Explications : Robert II mourut à la bataille de Courtrai en 1302. Son fils, Philippe d’Artois, décède avant lui. Son fils Robert fut, donc, le seul héritier en ligne directe de la Maison d’Artois. Mais, Robert II eut aussi une fille, Mahaut d’Artois, qui fut mariée à…

Lire la suite Lire la suite

LE SIÈGE DE CAEN EN 1346

LE SIÈGE DE CAEN EN 1346

Parlons aujourd’hui du siège de Caen en 1346, parlons de l’héroïsme de ses habitants jusqu’à la mort. Le 13 juillet 1346, Édouard III débarqua avec son fils, le prince de Galles, à peine âgé de seize ans, à Saint-Vaast-la-Hougue dans le Cotentin. Pour le prince, c’est sa première expédition hors d’Angleterre. Cette armée était composée de sept comtes, trente-cinq barons, mille chevaliers, quatre mille hommes d’armes, dix mille archers anglais et dix-huit mille piétons irlandais et gallois. Le roi d’Angleterre…

Lire la suite Lire la suite

1381, LA BRETAGNE RESTERA INDÉPENDANTE

1381, LA BRETAGNE RESTERA INDÉPENDANTE

                                       Nous sommes en 1378. Charles V est heureux, les fiefs normands de la Navarre sont annexés au royaume de France, par la force. Il reste à faire de même avec le dernier duché indépendant : la Bretagne. Depuis l’exil forcé de Jean IV de Bretagne, duc de Bretagne, Charles V doit faire un choix, la restitution de la couronne ducale à Jeanne de Penthièvre ou la réunion du duché au royaume de France. Ébloui par ses succès tant militaires que…

Lire la suite Lire la suite

CHARLES II DE VALOIS – ALENÇON

CHARLES II DE VALOIS – ALENÇON

Charles II de Valois – Alençon ( 1297 – 1346 ), comte de Chartres, du Perche et d’Alençon, n’est autre que le frère de Philippe VI de Valois, roi de France. Son premier fait d’armes commence en 1324 aux côtés de son père Charles de Valois au siège du château de Quat’Sos de La Réole ( raconté par Maurice Druon dans « les Rois maudits »). Il s’y distingue par son brillant courage et surtout sa témérité. En effet, ce château, tenu…

Lire la suite Lire la suite

LOUIS II DE BOURBON

LOUIS II DE BOURBON

Louis II de Bourbon est un prince dont les faits d’armes ont été le plus enregistrés. Peu de princes guerriers ont aussi bien attiré l’attention de l’histoire que lui. Il est né en 1337. Il est arrière-petit-fils de Robert le fort, comte de Clermont, fils de Louis IX ( Saint-Louis ) et frère de Philippe III le hardi, roi de France. C’est un Capétien direct. 1358, son premier combat fut contre la Grande Jacquerie. 1359, il sauve Reims des Anglais d’Édouard…

Lire la suite Lire la suite