Archives de
Author: jean-michel

LE SIÈGE DE CAEN EN 1346

LE SIÈGE DE CAEN EN 1346

Parlons aujourd’hui du siège de Caen en 1346, parlons de l’héroïsme de ses habitants jusqu’à la mort. Le 13 juillet 1346, Édouard III débarqua avec son fils, le prince de Galles, à peine âgé de seize ans, à Saint-Vaast-la-Hougue dans le Cotentin. Pour le prince, c’est sa première expédition hors d’Angleterre. Cette armée était composée de sept comtes, trente-cinq barons, mille chevaliers, quatre mille hommes d’armes, dix mille archers anglais et dix-huit mille piétons irlandais et gallois. Le roi d’Angleterre…

Lire la suite Lire la suite

1381, LA BRETAGNE RESTERA INDÉPENDANTE

1381, LA BRETAGNE RESTERA INDÉPENDANTE

                                       Nous sommes en 1378. Charles V est heureux, les fiefs normands de la Navarre sont annexés au royaume de France, par la force. Il reste à faire de même avec le dernier duché indépendant : la Bretagne. Depuis l’exil forcé de Jean IV de Bretagne, duc de Bretagne, Charles V doit faire un choix, la restitution de la couronne ducale à Jeanne de Penthièvre ou la réunion du duché au royaume de France. Ébloui par ses succès tant militaires que…

Lire la suite Lire la suite

CHARLES II DE VALOIS – ALENÇON

CHARLES II DE VALOIS – ALENÇON

Charles II de Valois – Alençon ( 1297 – 1346 ), comte de Chartres, du Perche et d’Alençon, n’est autre que le frère de Philippe VI de Valois, roi de France. Son premier fait d’armes commence en 1324 aux côtés de son père Charles de Valois au siège du château de Quat’Sos de La Réole ( raconté par Maurice Druon dans « les Rois maudits »). Il s’y distingue par son brillant courage et surtout sa témérité. En effet, ce château, tenu…

Lire la suite Lire la suite

LOUIS II DE BOURBON

LOUIS II DE BOURBON

Louis II de Bourbon est un prince dont les faits d’armes ont été le plus enregistrés. Peu de princes guerriers ont aussi bien attiré l’attention de l’histoire que lui. Il est né en 1337. Il est arrière-petit-fils de Robert le fort, comte de Clermont, fils de Louis IX ( Saint-Louis ) et frère de Philippe III le hardi, roi de France. C’est un Capétien direct. 1358, son premier combat fut contre la Grande Jacquerie. 1359, il sauve Reims des Anglais d’Édouard…

Lire la suite Lire la suite

POURQUOI UNE RUBRIQUE « LES PRINCES MILITAIRES DE LA MAISON FRANCE ?

POURQUOI UNE RUBRIQUE « LES PRINCES MILITAIRES DE LA MAISON FRANCE ?

La guerre de Cent Ans a commencé en 1337 avec l’avènement de Philippe VI de Valois, capétien indirect, contesté par Édouard III, roi d’Angleterre et Charles II, roi de Navarre, tous deux, de sang royal des capétiens directs par Philippe IV, le Bel. Mais, les Pairs de France en ont décidé autrement. Le roi sera un Français et pas une Française. En effet, la fille de Louis X, le Hutin, dernier capétien direct, Jeanne de Navarre n’aura aucun droit à…

Lire la suite Lire la suite

Incendies des faubourgs d’Amiens en 1358

Incendies des faubourgs d’Amiens en 1358

En l’an 1358, durant l’absence du roi de France, Jean II le bon, prisonnier des Anglais, Charles, le régent de France fait arrêter et emprisonner à Amiens les femmes de Jean de Piquigny1 et du vicomte de Poix parce que les maris étaient des proches de Charles II de Navarre, roi de Navarre, ennemi juré du royaume de France. Courroucés par l’emprisonnement de leurs femmes, avec l’aide de leurs amis, tous d’Amiens, Guillaume de Gravelles, les chevaliers de Friquet, Lin…

Lire la suite Lire la suite

1358, DANS LA GRANDE JACQUERIE, LE SIÈGE DE MEAUX

1358, DANS LA GRANDE JACQUERIE, LE SIÈGE DE MEAUX

Rappelons-nous : le roi Jean II le bon est fait prisonnier à la bataille de Poitiers le 19 septembre 1356. Selon les historiens du moment, son fils aîné Charles aurait, soit fui ou écouté son père qui lui demandait de quitter le champ de bataille au plus vite pour préserver le royaume de France de ses ennemis (les Anglais et les Navarrais). Inévitablement, Charles, dauphin du Viennois, devient régent de France en l’absence de son père, prisonnier à Londres. Pour libérer…

Lire la suite Lire la suite

BERTRAND DU GUESCLIN SUR TOUS LES FRONTS 1375-1377

BERTRAND DU GUESCLIN SUR TOUS LES FRONTS 1375-1377

Ces années 1375-1377 n’ont pas donné lieu à de grandes opérations militaires. Mais, pour Bertrand du Guesclin, cette période est riche en évènements. L’affaire Jean de Hastings, 2° comte de Pembrocke Henri II de Castille, pour remercier des bons et loyaux services de Bertrand du Guesclin, lui avait donné le comté de Soria. Le roi soucieux de réunir tous les territoires de Castille sous sa souveraineté propose à Bertrand de lui échanger le comté contre un prisonnier de valeur, Jean…

Lire la suite Lire la suite

1372, LE SIÈGE DES ILES ANGLO-NORMANDES

1372, LE SIÈGE DES ILES ANGLO-NORMANDES

      Pour les passionnés d’histoire de la guerre de Cent Ans, nous parlons souvent des batailles et des sièges connus comme Crécy, Poitiers, Azincourt, le sac de Limoges, Bergerac et bien d’autres. Cette guerre a pu, aussi, être gagnée par des entreprises méconnues que je développe dans mon blog « la-guerre-de-cent-ans-et-nous.com » et dans YouTube.      Aujourd’hui, je vous parlerais du siège des îles anglo-normandes en 1372 dont les Français ne s’en sortent pas glorifiés. Dans cette affaire, il existe deux versions…

Lire la suite Lire la suite

Charles V, année 1377 et 1378

Charles V, année 1377 et 1378

Au moment où meurt Édouard III le 21 juin 1377, la trêve expire. Charles V, pendant cette période, se préparait déjà à la guerre. Il réorganise la flotte et l’augmente avec la venue des Castillans de l’amiral Ferrant Sausse. Charles V lance les hostilités.   Dans le nord de la France, une première armée commandée par l’amiral Jean de Vienne s’approche des côtes anglaises. Elle brûle les ports de Portsmouth, Plymouth et Darmouth. L’amiral débarque sur l’île de Wight. Il…

Lire la suite Lire la suite