Louis I° de FLANDRE, comte de NEVERS

Louis I° de FLANDRE, comte de NEVERS

Louis est l’unique fils de Louis I° de Nevers, fils du comte Robert III de Flandre, et de Jeanne Rethel. Son grand-père Robert III lui fait épouser en juillet 1320 la fille du roi de France Philippe V, Marguerite, future comtesse d’Artois et de Bourgogne.

Sans attendre l’aval du roi de France, il se précipite en Flandre pour s’y faire proclamer comte afin de devancer les ambitions de son oncle Robert de Cassel, ce qui déplaît au roi de France Charles IV qui le fait provisoirement enfermer en janvier 1323, avant que le Parlement de Paris ne le reconnaisse formellement comme nouveau comte.

Toute sa vie, Louis de Nevers restera un étranger pour les Flamands. À cela plusieurs raisons : son père, comte de Nevers, n’a jamais été comte de Flandre ; le nouveau comte, élevé au Louvres, n’a jamais auparavant séjourné dans son futur domaine. Prince avant tout français, fidèle par idéal chevaleresque à son suzerain naturel, il refuse obstinément l’alliance anglaise, pourtant vitale à l’industrie drapière flamande, Louis de Nevers s’en dissocie par vanité ou incompréhension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *