Les pairs de France en 1328

Les pairs de France en 1328

1) Définition

La pairie de France est composée des grands officiers, vassaux directs de la couronne de France, ayant le titre de pair de France.

Ils représentent les électeurs primitifs à la royauté à l’époque où la primogéniture n’est pas de règle, et assurent la dévolution de la couronne selon les lois fondamentales du royaume, ainsi que le choix de la régence en cas de minorité.

Le nombre de pairs de France est un temps fixé à douze : six pairs ecclésiastiques et six pairs laïcs. Depuis 1180, on les voit chargés d’assurer la succession et être associés à la cérémonie du sacre où ils représentent chacun une fonction symbolique de l’investiture.

À partir de la fin du XIII° siècle, les six pairies laïques, dont les terres sont revenues à la couronne, sont des apanages princiers, et les nouveaux pairs qui sont créés ne jouent qu’un rôle cérémoniel.

 

2) Les 12 pairs de France en 1328

6 Pairs ecclésiastiques

– Archevêque – Duc de Reims : Guillaume de Trie                              

– Évêque – Duc de Langres : Pierre de Rochefort

– Évêque – Duc de Laon : Albert de Roye

– Évêque – Comte de Beauvais : Jean de Marigny                               

– Évêque- Comte de Châlon : Simon de Châteauvillain

– Évêque – Comte de Noyon : Foucaud de Rochechouard

6 pairs laïcs

– Duché – pairie de Bourgogne : Eudes IV

– Duché – pairie de Normandie : Jean Le Bon

– Duché – pairie de Guyenne : Édouard III

– Comté – pairie de Flandre : Louis I° de Flandre

– Duché – pairie de Bretagne : Jean III

– Duché – pairie d’Anjou : Philippe de Valois

——————————————-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *