OLIVIER DE MAUNY

OLIVIER DE MAUNY

Seigneur de Lesnen, né vers 1320 et mort après 1405, est un chevalier qui participa à de nombreuses batailles auprès de Bertrand du Guesclin, son cousin.

Il est un membre de la famille de Mauny. Il est le fils d’Hervé de Mauny, sire de Thorigny et de Marie du Guesclin, fille de Guillaume du Guesclin, grand oncle du connétable Bertrand du Guesclin. Avec ses frères Hervé, Henri, Eustache et Alain, il accompagne Bertrand Du Guesclin dans toutes ses expéditions en France et en Espagne.

En 1352, lors d’une rencontre avec les Anglais près du Guildo, Olivier de Mauny fait prisonnier Jeannequin Toigne qui avait été un des champions du côté des Anglais du combat des Trente.

En 1355, Bertrand du Guesclin, en compagnie de quelques écuyers dont Olivier de Mauny, opère dans la vallée de la Rance ( Ille et Vilaine) et crée quelques escarmouches à Dinan, Dol et Pontorson, en dépit des trêves.

En 1356, il gagne sous les murs de Rennes un combat singulier contre un chevalier anglais nommé Jean de Bolleton qui l’avait défié.

Mai 1363, en Bretagne la bataille de Bécherel est évitée. On signe le traité des Landes d’Evran. La province est partagée en 2 : Le Nord pour Charles de Blois et le sud pour Jean de Montfort. Afin de garantir leur bonne foi, on s’échange des otages. Pour Charles de Blois, 12 personnages importants dont Bertrand Du Guesclin seront donnés aux anglais. Mi-juillet, il se soumet dans l’intention de ne pas s’éterniser dans l’inaction. Il spécifie bien qu’il ne restera prisonnier qu’un mois et pas un jour de plus. Au bout d’un mois de captivité, il fausse compagnie à son geôlier le fils de guillaume Felton, sénéchal du Poitou pour Édouard III. Vexé, celui-ci envoie un défi à Bertrand pour déloyauté et mensonge en septembre 1363. Il accepte et lui donne rendez-vous à Paris en mars 1364. Olivier de Mauny, défendant l’honneur de son cousin lance un défi à Guillaume Felton. Un de ses cousins, Thomas Felton le relève. Février 1364, le double duel est prêt entre les Felton et les Du Guesclin. Il n’aura pas lieu car Charles, régent de France, empêche ce combat. Il envisage de lui mettre à disposition une armée pour récupérer les terres perdues par son père du traité de Brétigny.

Février 1364, il est au siège de Molay-bacon (Calvados). Il en a même le mérite d’avoir pris la ville. Il sera récompensé par les habitants de Coutances, Bayeux et Caen.

Mars 1364, il est présent aux côtés de son cousin pour les sièges de Rolleboise, Mantes et Meulan ( les Yvelines ).

Il prend part, le 16 mai 1364, à la bataille de Cocherel, pendant laquelle il relève, avec plusieurs autres gentilshommes bretons, la bannière de Bertrand Du Guesclin qui avait été abattue. Il blessera à mort un capitaine anglais John Jouel.

Le 08 juillet 1364, il prend la forteresse de Carentan et devient le capitaine de la garnison.

Il va ensuite avec ses frères rejoindre l’armée de Charles de Blois aux côtés de Bertrand Du Guesclin et combat avec eux à la bataille d’Auray le 29 septembre 1364. Ils seront faits prisonniers par l’armée anglo-bretonne de Jean de Montfort.

En août 1366, le Duc d’Anjou charge Olivier de Mauny d’intercepter dans la vallée du Tarn des chefs de bandes gascons et leurs hommes partis grossir les rangs du Prince Noir. Ce dernier est en quête de soldats pour remettre sur le trône de Castille Pierre le Cruel. Il les convainc de rejoindre Du Guesclin. On le retrouve aux côtés de son cousin Bertrand lors de la chevauchée de Châlon sur Saône à Séville en Espagne. En septembre 1366, à la tête de douze cents lances, il le suit en Espagne. Il se distingue aux sièges de Maguelone aux côtés du mercenaire anglais Calveley et de Briviesca ainsi qu’à la bataille de Najéra au cours de laquelle il est fait prisonnier avec son cousin.

Résultat de recherche d'images pour "guerre en castille"

Février 1368, avec son cousin, sous les ordres du duc d’Anjou, ils font une incursion en Provence. Ils attaquent la forteresse de Tarascon. Mais elle résiste fortement. Une armée de secours composée de marseillais et commandée par Rainier Grimaldi est bloquée dans les Alpilles par Olivier.

En 1369, il retourne en Espagne avec du Guesclin et fait des prodiges à la bataille de Tolède et contribue au gain de celle de Montiel

Image associée

Montiel. Château où a été exécuté Pierre le Cruel

qui rend Henri de Trastamare maître du royaume de Castille sous le nom de Henri II de Castille. Afin de récompenser Olivier de Mauny de ses services, le roi lui fait don de la terre d’Agreda qui vaut quatre mille livres de rente. Peu soucieux de posséder des terres en Espagne, Mauny les échange contre plusieurs seigneurs de marque que ce prince détenait prisonniers. Leur rançon l’enrichit et lui permet d’épouser Marie de Roye, fille unique et héritière de Mathieu, sire de Roye et de Germigny, riche seigneur de Picardie qui était détenu depuis plusieurs années en Angleterre et dont Mauny accepte de payer la rançon à condition qu’il lui donne sa fille en mariage.

De retour en France, en 1369, il accompagne Du Guesclin dans la plupart de ses expéditions en Normandie, en Limousin et en Poitou. Il est à ses côtés lors du siège de l’abbaye de Chancelade au nord de Périgueux où sont retranchés des anglais.

En 1370, il prend part aux combats à Saint-Sever ( Les Landes ) et de Saint-Jean-d’Angely (Charente Maritime). Il participe à la reconquête de la Normandie aux mains des anglais et des navarrais. Il est présent à la victoire de Pontvallain le 04 décembre.

Tout bascule à leurs passages en Normandie mais aussi dans le Poitou et l’Aunis.

Description de cette image, également commentée ci-après

Il est présent à la bataille de Château-neuf de Randon en 1380 lors de laquelle décédera Bertrand Du Guesclin de maladie. Avant de mourir, il le nommera exécuteur testamentaire avec son frère Hervé.

Il fait édifier le château de Lesnen, près de Tintiniac, en Ille et Vilaine aujourd’hui disparu.

Conformément à ses dernières volontés, il est inhumé dans la chapelle de Saint Thual, en Ille et Vilaine .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *