THOMAS FELTON

THOMAS FELTON

Sir Thomas de Felton (décédé le ) est un chevalier anglais mort le . Il participe à la bataille de Crécy en 1346, à la prise de Calais en 1347 et à la bataille de Poitiers en 1356. Personnage récurrent dans les Chroniques de Jean Froissart, il est signataire du traité de Brétigny en 1360. En 1362, il est nommé sénéchal de Gascogne. Accompagnant le Prince Noir dans sa campagne espagnole, il est capturé par les forces de Henri de Trastamare en 1367. En 1372, il est nommé gouverneur adjoint de l’Aquitaine et sénéchal de Bordeaux. Il fait décapiter Guillaume-Sanche IV de Pommiers pour trahison en 1377. Il est nommé chevalier de la Jarretière en 1381.

En , Thomas Felton rentre en Angleterre. Un an plus tard, il reçoit l’ordre de faire appliquer la trêve en vigueur et, en , de négocier avec le roi de Navarre. En 1378 à Bordeaux, à la fin du règne d’Édouard III, il fait décapiter pour trahison Guillaume-Sanche IV de Pommiers, vicomte de Fronsac (héritier des anciens dirigeants gascons) et son confesseur Coulon.

En , Thomas Felton rentre en Angleterre. Un an plus tard, il reçoit l’ordre de faire appliquer la trêve en vigueur et, en , de négocier avec le roi de Navarre. En 1378 à Bordeaux, à la fin du règne d’Édouard III, il fait décapiter pour trahison Guillaume-Sanche IV de Pommiers, vicomte de Fronsac (héritier des anciens dirigeants gascons)28 et son confesseur Coulon29,30.

Felton est de nouveau capturé par les Français près de Bordeaux le . Vers 1378 sa femme Joan demande par écrit au roi Richard II que Waleran III de Luxembourg-Ligny, comte de Saint-Pol, prisonnier en Angleterre, ne soit pas rendu avant son mari. En Gaston III de Foix-Béarn signe une procuration pour le faire libérer. En août, le roi accorde 30 000 francs pour le paiement de la rançon de Thomas, prélevés sur celle de deux prisonniers français. La même année, Felton reçoit en Angleterre des lettres de protection lui permettant de retourner en France pour des questions liées au paiement de sa rançon.

Felton est fait chevalier de la jarretière en et sa plaque est toujours visible dans la chapelle St George du château de Windsor, dans le dixième stand, du côté du souverain. Il meurt le .

Les terres et la baronnie de Chaumont en Gascogne, qu’il possédait sans gouverner, sont concédées par Richard II à Perducas d’Albret.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *