GUILLAUME BOITEL, LIEUTENANT DE BERTRAND DU GUESCLIN

GUILLAUME BOITEL, LIEUTENANT DE BERTRAND DU GUESCLIN

Image: le siège de la Rochelle en 1372

Guillaume Boitel est un chevalier de la seconde moitié du XIV° siècle. Il commande l’avant-garde de Bertrand du Guesclin. Il lui sert occasionnellement de négociateur.

En mai 1364, alors que les Anglais et Navarrais tiennent dans le Cotentin plusieurs villes et châteaux et ravage la Basse Normandie, Bertrand du Guesclin arrive à Caen où il rassemble sa compagnie. Guillaume Boitel, « chevalier de grand honneur et de haute vaillance » est. Puis, Bertrand Du Guesclin se dirige vers Valognes pour s’en emparer. Les Anglais dressent sur sa route une embuscade, mais ils tombent sur Guillaume Boitel qui est à l’avant-garde. Celui-ci contre-attaque vigoureusement. Cent-quarante anglais sont tués et les autres s’enfuient. Guillaume Boitel les poursuit jusqu’aux portes de Valognes. Bertrand Du Guesclin le rejoint et investit la place.

Siège du château de Valognes, détruit par la suite

Le 28 septembre 1364, Guillaume Boitel fait partie des chevaliers qui sont aux côtés de Du Guesclin à la bataille d’Auray. Le duc Charles de Blois est tué et Du Guesclin fait prisonnier.

Septembre 1365, avec d’autres chevaliers, il accompagne Du Guesclin lorsque celui-ci négocie à Paris avec les chefs des Grandes compagnies. Il doit les convaincre de le suivre lors de la guerre civile castillane entre les deux prétendants Henri de Trastamare et Pierre I° le Cruel. En effet, Du Guesclin est mandaté par le roi Charles V pour soutenir Henri.

Mars 1366, Guillaume Boitel commande l’avant-garde des troupes de Du Guesclin en Espagne. Il s’empare de Magallon en perçant un mur d’enceinte avec des pics et autres instruments. A Borjà, avec Hugues Calveley, chef mercenaire, ils prennent la ville. Il entre dans Burgos le 28 mars 1366 sans combattre puis à Tolède en mai aux côtés de Du Guesclin et du roi Henri II. À la tête de ses soldats, il participe activement à la bataille de Najéra le 3 avril 1367, où Bertrand est fait prisonnier par le Prince Noir.

En mars 1369, lors de la deuxième expédition en Castille, aux côtés d’Henri, il dirige un corps d’armée à la bataille de Montiel, où il défait définitivement l’armée musulmane du roi Pierre.

Fin 1369, revenu de Castille, Guillaume Boitel précède le retour en France de Bertrand Du Guesclin pour combattre les troupes du roi d’Angleterre Édouard III.

Le 31 décembre 1369, lors d’une escarmouche près du pont sur la Vienne à Lussac-les-Châteaux, sa lance transperce le connétable anglais John Chandos, sénéchal du Poitou, qui meurt le lendemain.

Le 20 janvier 1370, lors d’une montre à Blois, Du Guesclin passe en revue une unité à cheval sous les ordres de Guillaume Boitel, qui comporte six chevaliers, quatre-vingts écuyers, six archers non armés lors du versement de la solde mensuelle

Guillaume Boitel participe ensuite au siège et à la prise de La Rochelle le 22 juin 1372.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *