Archives de
Catégorie : CHARLES V

CHARLES V, EXERCICE DU POUVOIR, 7° PARTIE, 1375-1377

CHARLES V, EXERCICE DU POUVOIR, 7° PARTIE, 1375-1377

La chevauchée ratée de Jean de Gand, duc de Lancastre et fils d’Édouard III, pour renforcer l’armée anglaise en Guyenne a épuisé les ressources financières du roi d’Angleterre. Charles V profite de la situation. Il ordonne au duc d’Anjou et à Bertrand du Guesclin, son connétable, d’avancer sur Bordeaux. La Gascogne méridionale tombe entre les mains des Français. Les barons à la solde des Anglais comme le vicomte de Castelbon, les seigneurs de Mont-Marsan et de Chateauneuf, l’abbé de Saint-Sever,…

Lire la suite Lire la suite

Charles V, exercice du pouvoir 6° partie: 1374, année des réformes

Charles V, exercice du pouvoir 6° partie: 1374, année des réformes

L’armée du duc de Lancastre, venue en renfort en Guyenne, n’est plus l’ombre que d’elle-même. Elle ne peut pas enrayer la vague de reconquête des terres de Gascogne par Louis d’Anjou et Du Guesclin. Le duc de Lancastre propose une trêve au roi de France par l’intermédiaire de Bertrand du Guesclin. Charles réunit son Conseil le 09 mars 1374. Celui-ci lui déconseille la trêve. Mais le roi, en fin diplomate, l’accepte. Elle sera conclue à Périgueux suite à l’insistance du…

Lire la suite Lire la suite

Charles V, exercice du pouvoir 5° partie, année 1373

Charles V, exercice du pouvoir 5° partie, année 1373

Le problème breton L’Angleterre n’est plus maître des mers depuis la bataille navale de la Rochelle où la flotte anglaise a coulé. Sur le terrain, Charles V avec ses frères et son connétable, Bertrand Du Guesclin ont reconquis le Poitou. Partout les anglais reculent. Le roi rappelle ses proches à Paris. Un problème subsiste : la Bretagne. Il leur demande des conseils pour traiter le cas de Jean IV, duc de Bretagne. Celui-ci ne voit pas l’avancé des français dans tout…

Lire la suite Lire la suite

Charles V, exercice du pouvoir 4° partie. Année 1371-1372

Charles V, exercice du pouvoir 4° partie. Année 1371-1372

On ne peut pas parler de Bertrand du Guesclin sans évoquer son roi, Charles V, dont il a juré fidélité et droiture. La campagne de 1371 La campagne de 1371, qui semble promettre de grands évènements, n’offre rien de bien remarquable. Pourtant vers l’automne, le pape Grégoire XI décide d’être médiateur entre les rois d’Angleterre et de France afin de stopper cette guerre. Mais chacun campe sur ses positions. Édouard III s’en tient au traité de Brétigny de 1360 et…

Lire la suite Lire la suite

CHARLES V , EXERCICE DU POUVOIR 3° PARTIE, année 1370

CHARLES V , EXERCICE DU POUVOIR 3° PARTIE, année 1370

  L’année d’un duo de choc pour les dix années à venir Maintenant la guerre est déclarée aux anglais. Charles v est bien entouré mais il lui manque un coordonnateur à toutes ses armées : Bertrand du Guesclin. En effet, le connétable de France, Robert de Fienne dit Moreau, trop vieux et usé par une carrière bien remplie, a envoyé au roi sa démission. Du Guesclin accepte, malgré quelques réticences, la proposition du roi de prendre la fonction de connétable de…

Lire la suite Lire la suite

CHARLES V, LE REFORMATEUR

CHARLES V, LE REFORMATEUR

  Les qualités premières d’un chef, avant Charles V, étaient la force corporelle et l’aptitude à la guerre. Un chef était un guerrier et un batailleur à cheval, heaume sur la tête et l’épée au poing. Mais avec Charles V, nous sommes dans le personnage idyllique inverse. Faible et maladif, il administre et gouverne. Il dirige la guerre, il négocie et il intrigue. Il substitue la corruption, la ruse et surtout la patience à la fougue, à la force et…

Lire la suite Lire la suite

CHARLES V ET L’EXERCICE DU POUVOIR 2° PARTIE, ANNÉE 1369

CHARLES V ET L’EXERCICE DU POUVOIR 2° PARTIE, ANNÉE 1369

Aussitôt la guerre déclarée, Hugues de Châtillon, seigneur de Dampierre et de Roullamcourt, grand Maître des Arbalétriers du roi, avec une armée entre dans Abbeville. La ville lui ouvre ses portes. St Valéry sur Somme, le Crotoi, Rue et d’autres places font de même. Tous les anglais sont chassés du comté du Ponthieu. Charles V récompense leur fidélité en leur octroyant plus de privilèges et annonce que le comté sera maintenant inaliénable du domaine de la couronne de France. En même…

Lire la suite Lire la suite

CHARLES V – EXERCICE DU POUVOIR- 1° PARTIE, ANNE 1364

CHARLES V – EXERCICE DU POUVOIR- 1° PARTIE, ANNE 1364

 1369 la reprise de la guerre avec les anglais Charles V, toujours obnubilé par le traité de Brétigny de 1360, «  la déshonorable paix » comme on l’appelait, ne renonce pas à récupérer toutes les terres perdues par son père, Jean II. Après l’escapade du Prince Noir, prince de Galles et de Guyenne, en Espagne, les caisses sont vides. En effet, il s’est fait berner par le roi de Castille Pierre I° le Cruel. Maintenant il faut lever un impôt…

Lire la suite Lire la suite

1364 – 1368 LE ROYAUME DE FRANCE EN DANGER

1364 – 1368 LE ROYAUME DE FRANCE EN DANGER

Jean II est mort et Etienne Marcel a été assassiné par les parisiens. Charles V est, maintenant, roi d’une France mais d’une France éclatée. Plusieurs lourdes affaires plombent le début de son règne. A 18 ans, lors de l’emprisonnement de son père, il a eu tous les soucis du monde et maintenant, il doit reconstruire un pays. Est ce que la chance va lui sourire ? Traitons les problèmes un par un. 1° Que faire de tous ces mercenaires ? Après le…

Lire la suite Lire la suite

CHARLES V ROI DE FRANCE 1364-1380

CHARLES V ROI DE FRANCE 1364-1380

Ce n’est pas pour rien qu’il a été surnommé «  le Sage ». A la différence de son père ( Poitiers 1356 ), il réfléchissait, s’interrogeait et pesait le pour et le contre avant de prendre une décision. Ce fut l’un des plus grands rois de notre histoire qui est tombé dans l’oubli comme bien d’autres sauf pour les initiés. Pourtant, il mérite que nous nous arrêtions sur son règne. Les lignes générales – Récupération de presque tous les territoires perdus…

Lire la suite Lire la suite