Archives de
Catégorie : BERTRAND DU GUESCLIN

DU GUESCLIN, CAPITAINE DE PONTORSON

DU GUESCLIN, CAPITAINE DE PONTORSON

Les exploits du siège de Rennes, en 1357, ne passent pas inaperçus auprès de Charles de Blois et du dauphin Charles. Bertrand Du Guesclin est récompensé pour sa bravoure. Charles de Blois le fait chevalier. Il lui confère la seigneurie de la Roche-Derrien. Grâce à ce don, Bertrand augmente son rang dans la noblesse bretonne et son train de vie, bien sûr. Une amitié solide liera ces 2 hommes jusqu’à la mort du duc le 29 septembre 1364 à la…

Lire la suite Lire la suite

Bertrand Du Guesclin sort de l’ombre

Bertrand Du Guesclin sort de l’ombre

  En 1353, Bertrand Du Guesclin est écuyer du Roi de France. Les techniques de guerre sont pleine évolution. Entre tradition et innovation Du Guesclin sera le trait d’union entre la chevalerie – loyauté, générosité et valeur – et le chef de bande – ruse, cruauté et férocité -. Avec lui, les règles de la chevalerie, l’ost féodale, font place à l’efficacité et la réussite. Durant cette période, il côtoiera aussi bien le Roi d’Angleterre que les pires brigands des…

Lire la suite Lire la suite

ADOLESCENCE DE BERTRAND DU GUESCLIN

ADOLESCENCE DE BERTRAND DU GUESCLIN

Bonjour à toutes et à tous, Au préalable, je voulais vous dire que j’ai beaucoup publié dans Facebook sur la période de la guerre de cent ans depuis plusieurs mois. Mais, je ne dois pas oublié que le personnage principal de mon blog est Bertrand Du Guesclin. Si vous souhaitez me suivre cela vous prendra un peu de temps car je ne peux pas développer une vie de cet homme en une publication. Avant d’ouvrir mon blog, j’ai beaucoup lu…

Lire la suite Lire la suite

DU GUESCLIN : 1364 LES PRISES DE MANTES ET MEULAN

DU GUESCLIN : 1364 LES PRISES DE MANTES ET MEULAN

Les rapports entre la France, l’Angleterre, la Bretagne et la Navarre sont toujours aussi ambigus pendant l’hiver 1363-1364. Par tous les traités (Brétigny en 1360, Pontoise en 1359 ou La Lande d’Evran en 1363) en cours, la paix est toute relative. Chacun attend une erreur de l’autre pour reprendre la guerre. Il y en a un qui intrigue plus que les autres : Charles Le Mauvais, roi de Navarre. Il veut toujours faire payer ses humiliations au roi de France….

Lire la suite Lire la suite

Bertrand DU GUESCLIN « Le dogue noir de Brocéliande »

Bertrand DU GUESCLIN « Le dogue noir de Brocéliande »

Bertrand Du Guesclin est maintenant âgé de 20 ans quand la guerre de succession de Bretagne éclate. Elle durera 23 ans de 1341 à 1364, année de la mort de Charles de Blois à la bataille d’Auray. Il est toujours chez son oncle à Rennes. A la veille du conflit chacun doit prendre position soit pour Charles de Blois, allié du roi de France soit pour Jean III de Montfort, allié des anglais. La petite noblesse bretonne et la bourgeoisie…

Lire la suite Lire la suite